ouvrir le menu
fermer le menu
fermer le menu profil

Rejoins le réseau francophone d'Halifax

C Médias

Un article de

Entrevue avec Serge Brideau aux ECMA

Nous avons rencontré Serge Brideau des Hôtesses d'Hilaire, aux East Coast Music Awards 2023. Voici notre entrevue avec lui retranscrite ici. 👇

Q. LES HÔTESSES D’HILAIRE ONT FAIT LE SHOW DURANT LA CEREMONIE DES EAST COAST MUSIC AWARDS

(…) ça fait la cinquième fois qu’on faisait une prestation à la remise des prix. J’aime ça, toutes les fois ils nous laissent ce qu’on veut faire. Hier j’ai dit qu’on va montrer un aiguise crayon, j’ai écrit une chanson à propos d’un crayon, lui a dit « you do you », tu sais comme il care pas ! (rire) Je pense qu’ils aiment ce qu’on fait car c’est quand même la cinquième fois puis, on a toujours du fun avec ça.

 

Q. LE PUBLIC, (MAJORITAIREMENT ANGLOPHONE) A SUPER BIEN REAGIT A CETTE PERFORMANCE !

(…) C’est la seule chanson qu’on a écrit en anglais. (…) On joue toujours en français, à cause des ECMA on a fait des vitrines internationales, on a été faire des tournées en Australie, c’était un moment mémorable de ma vie. Et puis les ECMA y’a toujours une bonne réception même si on est francophone. Puis tu sais, on est habitués, 99% de nos chansons sont en français, on est habitués de jouer pour du publics anglophones et y’a toujours une bonne réception. Je pense la musicalité, la langue… c’est un peu ça…

 

Q. PARLE NOUS DE TON DERNIER ALBUM « PAS L’TEMPS D’NIAISER »

Les gars m’ont donné un challenge. Ils m’ont demandé de pas écrire de chansons à sujet politique. Moi je suis quand même assez impliqué politiquement, c’est quelque chose qui m’inspire beaucoup surtout à l’écriture. (…) donc y’a rien de politique dans cet album là. On a déjà écrit avec des contraintes, on a quand même écrit un opéra-rock. (…) Deuxièmement, c’était un album covid, donc c’était un l’album qu’on a pris plus de temps à écrire. Parce que les autres, d’habitude y’a toujours un échéancier, puis on écrit beaucoup, on est chanceux, dans cet album là on avait écrit 42 chansons et on s’est retrouvé avec ces 12 là. Donc y’aurait assez pour un autre album qui serait prêt à sortir dans pas long. Mais ouais, c’était un album qui était le fun à faire,  c’est notre premier album avec notre nouveau bassiste Rémi Arsenault. Je pense que c’était le plus fun que j’ai eu en studio, parce qu’on était justement pas pressé, y’avait pas d’attentes, y’avait personne qui nous disait qu’il fallait le sortir avant le printemps (…). Moi le COVID ça a été bon pour moi, j’ai aimé ça.

 

Q. LE COVID N’A PAS ETE TROP DIFFICILE POUR LE GROUPE ?

(…)  Ouais, on a arrêté de faire des spectacles. Une chance que moi j’ai été travaillé dans un foyer de soin pour les personnes âgés. Et puis, j’ai rencontré ma future épouse et j’ai perdu plein de poids. Donc sur mon côté personnel, ça a été difficile extraordinaire. Le côté carrière des Hôtesses ça a été difficile, et ça a été beaucoup de remise en question après., on allait beaucoup en Europe avant pis ça me tente plus, pis le reste du band non plus. On a été joué en Allemagne le mois de septembre passé, ça me tente pas de pousser sur une carrière européenne comme avant, on s’entend que c’est un gros marché francophone, la France, la Suisse, la Belgique… (…) On a essayé de trouver un angle pour rentrer sur le marché français, on a quand même fait une centaine de spectacles en France dans notre carrière. Mais on a éliminé ça, on a éliminé beaucoup de chose. On fait plus au Québec et en Atlantique. Moi je suis content la façon ça va la carrière, c’est plus relax (…) vivre dans l’autobus, dormir dans l’autobus, là j’ai plus une vie normale.

 

Q. POURRAIS-TU RECOMMANDER UNE CHANSON DE L’ALBUM ?

J’aime la chanson qui s’appelle « Mémére », c’est inspiré des funérailles de la grand-mère de mon ami Eric Thibodeau. Il a une famille qui est très très colorée et animée pis à chaque fois qu’il raconte l’histoire des funérailles de sa grand-mère c’est tellement drôle. Parce que c’est tellement de personnages ! (…) C’est sa meilleure histoire dans les partys ! Donc inspiré de l’histoire à Eric, on a écrit une chanson, je pense qu’elle dure 6, 7 minutes. (…) Y’a des gens qui la prenne au premier degrés, qui pense que je suis sérieux là-dedans, mais c’est vraiment un personnage qu’on a créé. On a beaucoup travaillé les back vocals, depuis que y’a Rémi dans le groupe, lui c’est un excellent chanteur et il est vraiment bon sur les harmonies. (…) Il est bon en tout Rémi ! (…).

 

Q. TU N’ES PAS COMME ÇA AU QUOTIDIEN DONC ?

Non non, j’étais quand même 16 ans ambulancier, j’étais préposé aux soins avec les personnes agés, je viens juste de finir une élection, j’étais en élection contre la chef du partie libérale du Nouveau Brunswick dans une élection partielle dans mon coin de la péninsule acadienne. Donc, non dans la vie au quotidien, je suis pas le même c’est définitivement un personnage. Je comprends les gens qui peuvent faire la confusion d’un personnage et la réalité mais c’est correct, ej l’assume. Au quotidien je suis plus tranquille disons (…).

 

Q. C’EST COMME UN EXUTOIRE POUR TOI ?

Ouais absolument. Pis j’aime ça. Je l’appelle « le serge brideau de la scène » je me parle pas à la troisième personne, je sais juste pas comment l’appeler. Mais j’aime ça être sur scène, j’aime ça cette folie là et puis j’aurais toujours besoin de ça. Peu importe ce que je dois faire dans ma vie, j’ai besoin des hôtesses, j’ai besoin de cet endroit de création cet endroit de liberté, ça me fait du bien. 

 

Q. TES PROCHAINES DATES ?

Ce soir on est au Marquee, je pense qu’on joue tard à minuit. Sinon on va sortir les dates bientôt on va être au Francofolie à Montréal, on fait 18 festivals je pense cet été, Bout-du-Monde en Gaspésie… On fait le tour du Québec, on joue aussi en Atlantique et on joue en Acadie aussi. J’aimerais jouer à la Baie Sainte-Marie ça m’st jamais arrivé. Si on fait ça on fera un spectacle à Halifax, faut juste trouver le bon temps. Écoutez, si y’a des auditeurs qui nous entendent aller sur notre site web et parlez à notre agence, on aimerait bien jouer en Nouvelle-Écosse. 

 

Q. QU’EST-CE QUI PLAIT DANS LES HÔTESSES D’HILAIRE SELON TOI ?

Je pense c’est comme, l’espèce de liberté… on incarne une certaine époque, la musique psychédélique, un peu rock… on se prend pas au sérieux. Je pense ça fait juste du bien. J’espère. Nous autre ça nous fait du bien, nous autre on rit. Puis d’habitude les gens rit à nos spectacles, les gens ont du plaisir et sa danse. Je pense c’est ça, c’est pas trop se prendre au sérieux, ça fait du bien. 

 

L'entrevue audio complète ici.

Source image : Adèle Grosperrin

Connecte toi pour commenter

Réponses récentes

TU AS SUREMENT UN AMI OU UNE AMIE À QUI PARTAGER CETTE PAGE

Hého ! Y’a quelqu’un ?

Oui, nous sommes déjà 631 francophones d’Halifax inscris-toi ici, rejoins nous !

DÉCOUVRIR LA COMMUNAUTÉ